Mieux connaître La Réunion 974

LA REUNION -
> Ile située dans l‘Océan Indien, à l'est de Madagascar, à environ 200 km au sud-ouest de l'île Maurice, > Département d'outre-mer de France en 1946, > Classée par l'Unesco le 02 août 2010 au patrimoine mondial de l’humanité > Grâce à un potentiel naturel d’exception, l’île de La Réunion poursuit son développement et sert de modèle en matière d’énergies renouvelables,
> Protocole VERT en cours : celui-ci doit faire de l’île une région pilote pour l’utilisation de véhicules électriques, grâce à RENAULT, d’EDF et de TOTAL.
L’objectif de La Réunion est de devenir à l’horizon 2030, le territoire pilote en terme d’énergies vertes au niveau mondial et de créer ainsi de nouveaux emplois dans des secteurs d’avenir
POPULATION Un métissage important :
> Créoles, Métis, Indiens, Africains, Européens ; histoire coloniale forte, > Diversité et harmonie, stabilité politique forte,
Croissance démographique :
> Plus de 18 % en moins de 10 ans, > 839 500 habitants au 1er janvier 2011 ; 1 200 000 en 2030, > 56 % de la population a moins de 30 ans.
L’ensemble de cette jeune population, à la différence des autres départements d’outre-mer, bénéficie d’un niveau de formation élevé et constitue une ressource économique inestimable pour l’île.
ECONOMIE
> PIB annuel de 14 milliards de dollars, > Fort développement économique depuis une dizaine d'années ; même pendant la crise, taux de croissance à 3.6% par an, > Pouvoir d'achat par hab., le plus élevé de la zone Sud Océan Indien, > Secteur primaire : culture de la canne à sucre (ex. : Groupe Bourbon, Quartier Français), > Secteur secondaire : industrie agroalimentaire, > Secteur tertiaire : premier employeur de l’île, dans les services administratifs et marchands.
Ses infrastructures portuaires(3ème port français en terme de fréquentation portuaire), aéroportuaires (2 aéroports), routières (autoroute Gratuite: la route des tamarins dont le cout de construction a été de 1,3milliards d’euros soit +de 3 fois le budget du viaduc de Millau et de télécommunications sont comparables aux standards européens => croissance forte à la différence des autres départements d’outre-mer dont le sous équipement est un frein au développement.
POPULATION tissu et emploi
> L'île est constituée de 350 PME-PMI ; une augmentation du nombre
d'entreprises de 10 % par an, > Main d’œuvre qui bénéficie de l'ensemble du système de formation
français ; BTS, écoles de commerce, université jusqu'au 3ième cycle, etc, > Services de santé assurés selon les normes françaises : plus de 1 400 médecins, 340 chirurgiens-dentistes, 300 pharmacies et une vingtaine d’établissements médicaux,
> Emploi du secteur privé et emploi du secteur public, collectivités territoriales et hospitalières...
Régime de sur-rémunération de 53 % servi aux fonctionnaires en poste à La Réunion, induisant une forte capacité d’achat des employés du secteur public sur l’île (largement supérieure à celle du secteur public métropolitain)
ECONOMIE, secteur tertiaire en détails
> Croissance importante des services hôteliers et de l’activité touristique : 471 000 touristes en 2011 et 600 000 dans les années à venir, > Seconde destination de la zone Sud de l’Océan Indien derrière l’île Maurice, demande importante en infrastructures d'accueil,
> Deux aéroports : Saint-Denis et Saint-Pierre, > Air Austral : en 2008, 685 400 passagers avec un chiffre d’affaires de 225 millions d'€. La Nouvelle-Calédonie et l'Australie desservies depuis l'île, > Un port marchand : celui de la ville du Port qui arrive au 3ième rang, après le Havre et Marseille, en terme de trafic, > Trois ports de plaisance : Saint-Gilles-les-Bains, Saint-Pierre, Sainte-Marie
Grâce à l’attrait touristique de l’île, son développement économique, l’augmentation du niveau de vie des ménages, le trafic aérien a doublé en 10 ans Cette proportion d'emplois dans le service public, en partie liée au régime de sur-rémunération de 53 % servi aux fonctionnaires en poste à La Réunion, induit une capacité d’achat importante sur l’île.
Situation actuelle :
LOGEMENT
> L’immeuble collectif : habitat qui se développe le plus, car manque de foncier pour les villas. Opportunités pour les propriétaires de résidences, > Le nombre d’appartements a plus que doublé entre 1990 et 1997, > Très forte demande de logements => selon l’INSEE, autour de 9 000 par an sur toute la période 2000-2030, car croissance rapide de la population et bonne santé économique de l’île
« Ce porte-avion français ancré sur cet immense marché potentiel d’un million de consommateurs » justifie ce développement du parc locatif et les réalisations de qualité sont les plus demandées, autant par les « locaux » que par les « expatriés »